Archive pour le Tag 'ventilation'

Page 3 sur 3

Foire de la Rochelle du 30/08/2013 au 08/09/2013.

Foire de la Rochelle du 30/08/2013 au 08/09/2013. dans Actualités VENTILAIRSEC foire-rochelle-106x150

Avec plus de 450 enseignes, la foire exposition de la Rochelle est sans conteste le premier rendez-vous de la région.

Cet évènement permet aux visiteurs de découvrir les nouvelles tendances du moment, de profiter des conseils et du savoir-faire de professionnels.

Lors de cette session, notre partenaire FRANCE PRO HABITAT  exposera la VMI® VENTILAIRSEC et pourra répondre à vos questions.

Foire de la Rochelle

Salons Septembre 2013

Salons Septembre 2013 dans Actualités VENTILAIRSEC foire-de-saumur1-100x150

La foire exposition de Saumur (49) fait son grand retour. Pour cette nouvelle édition, la foire prendra ses quartiers du 06 au 08 Septembre au Parc du Breil. Plus de 20000 visiteurs sont attendus , l’occasion pour eux de s’informer, d’échanger et de prendre de belles idées auprès de 200 exposants présents. Tous les secteurs d’activité sont représentés : habitat, innovation, aménagement intérieur et extérieur, bricolage, jardinage, artisanat.

 

 

foire-de-bere1-102x150 aménagement dans salons

La foire de Béré aura lieu du 06 Septembre au 09 Septembre à Châteaubriant (44). Labellisée « Foire de France », la foire de Béré est engagée dans une démarche dynamique de qualité, de choix et de sérieux. Aussi, retrouvez plus de 550 exposants de tous les secteurs répartis sur 10 hectares d’exposition en plein air.

 

 

 

 

salon-dangers-150x129 expositionLe salon de l’Habitat et de l’Immobilier d’Angers (49) est le grand RDV maison de la rentrée pour les 24000 visiteurs attendus. Il se tiendra au Parc des Expositions du 20 Septembre au 23 Septembre. Plus de 350 exposants vous attendent pour vous faire découvrir leurs nouveautés sur l’habitat et l’immobilier.

 

 

 

Notre partenaire HOUSE ECO exposera la VMI® VENTILAIRSEC sur chacun de ces trois salons, n’hésitez pas à aller le rencontrer et à lui poser toutes vos questions.

 

Recrudescence des allergies!

Recrudescence des allergies! dans Actualités VENTILAIRSEC sans-titre

L’hiver a joué les prolongations mais le printemps est enfin là avec ses petits désagréments!!  En effet, les pollens sont de retour! Les plantes se réveillent en même temps et pollinisent en grande quantité, la concentration de pollens dans l’air est actuellement trois fois supérieure à la moyenne. Ce sont les cyprès et les aulnes qui produisent beaucoup de pollens dans le bassin méditerranéen et plutôt les peupliers, les frênes et les bouleaux dans les autres régions.

Plus d’une personne sur trois est concernée par des problèmes d’allergies en France  et cela ne cesse d’augmenter. Le pourcentage  a doublé en 15 ans et des allergologues estiment qu’une personne sur 2 sera allergique dans 10 ans. Les allergies sont la 4ème maladie chronique au niveau mondial. Démangeaisons au niveau du nez, éternuements, nez qui coule, fatigue, perte de l’odorat, asthme et conjonctivite sont les principaux symptômes.

Les modifications de l’environnement, de nos habitations (de moins en moins ventilées et de plus en plus chauffées), un confort de vie de plus en plus douillet, l’utilisation plus fréquente des voitures (la pollution), une alimentation différente, les progrès de l’hygiène, l’utilisation des antibiotiques sont les principales causes de la recrudescence des allergies aujourd’hui.

Les sujets les plus sensibles sont suivis par leur médecins mais des gestes simples peuvent empêcher que les allergies empirent :

- aérer les pièces tôt le matin ou tard le soir afin d’éviter les particules de pollens davantage en suspension dans la journée.

- se laver et se brosser les cheveux le soir afin d’éviter que les pollens ne se collent sur les oreillers.

- ne pas mettre le linge à sécher dehors.

- se protéger les yeux avec des lunettes de soleil.

 

 

 

 

 

le moniteur : Qualité de l’air : l’étiquette A+ ne fait pas le bâtiment sain

 

 

Eric Leysens | 29/05/2013 | 12:19 | Santé

 

le moniteur : Qualité de l’air : l’étiquette A+ ne fait pas le bâtiment sain dans Actualités VENTILAIRSEC 380x304xIMAGE_20120523_17704411-380x505.jpg.pagespeed.ic.KTC6_UCOTZ

Mardi 28 mai, les intervenants du colloque «Défis Bâtiment et Santé »  ont montré qu’un assemblage de matériaux étiquetés A+ ne donne pas un bâtiment sain.

Suivant le même principe que l’étiquette énergie, les fabricants doivent afficher, depuis le 1er janvier 2012, les niveaux d’émission en polluants volatils de tous les nouveaux produits de construction et de décoration allant de A+ (très faibles émissions) à C (fortes émissions). D’ici septembre 2013, tous les produits de construction et de décoration vendus en France devront posséder cette étiquette.

Si le fait de choisir des produits étiquetés A+ conduit à améliorer la qualité de l’air du bâtiment, cela ne suffit pas. Les intervenants de la troisième édition des « Défis Bâtiment et santé », qui s’est tenue à Paris le mardi 28 mai, ont mis en avant les différents points de vigilance.

L’humidité et les UV modifient les émissions des matériaux

Les matériaux peuvent, sous l’effet d’un changement d’humidité ou des rayonnements solaires, se mettre à émettre des polluants en quantité nettement plus importante.  « Un revêtement de sol et des colles A+ installés quand la chape n’est pas encore sèche peuvent émettre des composés organiques volatils durant des mois », indique Suzanne Deoux, Professeur associé en ingénierie des stratégies de santé dans les bâtiments à l’Université d’Angers.

Les polluants d’une pièce ne sont pas la somme des émissions de chacun des matériaux

Les interactions entre les différentes émissions des matériaux et leur environnement  sont complexes et difficile à prendre en compte. C’est pourquoi, le CSTB travaille à une nouvelle version de son logiciel d’évaluation environnementale « Elodie », de manière à ce qu’il puisse, demain, permettre de calculer, de manière simplifiée, les concentrations théoriques en COV des pièces d’un projet. L’ambition est d’en faire un outil d’aide à la conception dont le fonctionnement se basera sur les informations contenues dans la base de données Inies, renseignée par les entreprises elles-mêmes. Ainsi, ces dernières devront, dans les mois qui viennent, l’enrichir de donnés sanitaires.

La qualité de l’air intérieur dépend aussi de l’environnement extérieur

Caroline Sauze, adjointe à la chef du bureau de la qualité technique de la DHUP, rappelle que l’environnement extérieur est un facteur de la qualité de l’air intérieur.

Consultante au sein du cabinet Architecture réalisations programmation, Manon Capitan souligne que la présence d’un pressing au rez-de-chaussée, les voies de circulation avoisinantes, le potentiel allergisant de la végétation environnante jouent sur la qualité de l’air intérieur. Elle indique également que le radon, gaz cancérogène fortement présent dans le massif central, en Bretagne et en Corse, multiplie par trois les risques de cancer lors d’une interaction avec le tabac.

Le mobilier et l’activité domestique peuvent émettre plus de polluants que le bâtiment

L’école des Mines d’Ales a réalisé des mesures dans ses salles de classe. L’étude a fait ressortir que le mobilier est le principal responsable des émissions de COV.
Mais l’absence d’étiquette pour l’ameublement  prive les occupants de repère. Le pôle ameublement de l’institut technologique FCBA  mène actuellement des études en vue d’une future étiquette.

La Direction des Risques Chroniques de l’Ineris, a elle évalué l’impact des activités domestiques. Son étude  du formaldéhyde dans 9 produits ménagers testés sur 10 et, des mesures en conditions réelles ont montré que l’application de mousse au sol génère des concentrations conséquentes de limonène et des particules fines.

L’exploitation du bâtiment change tout

Bouygues Immobilier a mesuré dans les bureaux de ses collaborateurs  les concentrations de COV en temps réel.  Le promoteur constate qu’à son siège d’Issy-les-Moulineaux (92), quand  il y a du monde en salle des réunions les COV augmentent. Dans son immeuble  du 32 Avenue  Hoche à Paris, la concentration est divisée par 3 entre le jour et la nuit. Ceci s’explique par l’effet de la ventilation qui démarrage à 5h du matin et s’arrête à 22h.

 

Eric Leysens | Source LE MONITEUR.FR

 

France info « Les allergies attisées par la pollution »

à écouter impérativement …

 

les allergies sont augmentée par les polluants extérieurs et intérieurs

 

extrait de l’article FRANCE INFO du 16/04/13:

 

« Les spécialistes parlent d’une véritable explosion des allergies respiratoires : la proportion de Français concernés a doublé entre 1980 et 2000. Selon le rapport du CREDES (Consultances en santé publique) en 2009, 10% des Français souffrent aujourd’hui d’allergies respiratoires. Principalement l’asthme et la rhinite allergiques.

Le Pr Michel Aubier, chef du service de pneumologie de l’hôpital Bichat à Paris, publie L’homme malade de son environnement, aux éditions Plon. Un Français sur dix  a une allergie respiratoire, un enfant sur sept est asthmatique.

« Le réchauffement de la planète a un impact sur les allergies respiratoires. Avec un climat plus chaud, le printemps, en général, est plus précoce, et l’été se termine plus tard. Par conséquent la floraison débute plus tôt, et la saison des pollens commence plus tôt » explique le Pr Michel Aubier.

L’augmentation de la température rend les pollens plus agressifs. Les pollens sont modifiés par la température, mais surtout par la pollution concomitante à cette augmentation de chaleur.

Les pollens se fixent notamment sur les particules de diesel et l’ozone rend les pollens beaucoup plus agressifs.

La pollution intérieure

L’air que nous respirons dans nos appartements ou nos bureaux peut faire le lit des allergies respiratoires. Les habitants des pays industrialisés passent presque 90% de leur vie dans des lieux fermés : maison, bureau, moyens de transport… Il y a énormément de polluants domestiques qui ont été identifiés, des substances présentes dans le bâtiment, les meubles, les peintures. Des allergènes que l’on trouve aussi dans les émanations des appareils de chauffage, de cuisson… Tout ceci participe à l’explosion d’allergies respiratoires.

Diminuer les facteurs de risque

A l’extérieur il n’y a pas grand-chose à faire à part ne pas planter d’arbres très allergisants comme le bouleau ou le cyprès.  A l’intérieur, il faut aérer les locaux, ne pas trop les chauffer, veiller à ce qu’il n’y ait pas trop d’humidité.

La désensibilisation

La désensibilisation est efficace lorsque l’on ne présente pas trop d’allergies. Le plus souvent cela se fait par des gouttes à avaler ou par des comprimés. Les piqûres sont de plus en plus rares. »

pour écouter l’émission de radio cliquez sur le lien ci dessous:

http://www.franceinfo.fr/sciences-sante/info-sante/les-allergies-attisees-par-la-pollution-954339-2013-04-16

 

Les salons pour le mois de février

Salon de l’habitat durable à DINAN, les 8,9 et 10 février 2013

Tous les ans, le salon de thème et cette année, ce sera La rénovation des bâtiments anciens. Plus de 70 exposants du pays de Dinan, mais aussi de la région de Saint-Malo et de Lamballe sont attendus. C’est un salon de proximité avec tous les artisans du bâtiment qui seront présents, de 10 h à 19 h, place René-Pléven.

Notre partenaire, JOSSELIN GOUGIS, exposera la VMI® VENTILAIRSEC et répondra à toutes vos interrogations.

 

Salon de l’habitat et du développement durable de Dijon, les 8,9,10 et 11 février 2013

Pendant quatre jours, plus de 200 exposants sont réunis pour le salon de l’habitat et du développement durable à Dijon. Ils proposeront au public les nouveautés et tendances pour rénover, aménager ou décorer son habitat. Un véritable gain de temps pour faire le plein d’idées et donner vie à tous les projets !

Notre partenaire, ISOMAX SARL , vous présentera la VMI® VENTILAIRSEC .

 

Salon de l’habitat de VITRE, les 22, 23 et 24 février 2013

Les salons pour le mois de février dans Actualités VENTILAIRSEC vitre_partenaire__vetnilairsec_salons-300x225Le salon Habitat de Vitré offre à ses visiteurs la possibilité de s’informer sur les matériaux, les procédés et les nouveautés de l’habitat et de la décoration.Le salon regroupe une large gamme de solution pour les projets d’aménagement intérieur et extérieur, de décoration….
La section Habitat se démarque par la variété des exposants ; les grandes enseignes côtoient les petites structures et artisans.

Notre partenaire, HELIOS HABITAT, pourra vous renseigner sur la VMI®  by VENTILAIRSEC.

Il participera également à la foire de fougère du 08 au 10 mars 2013.

LES PROCHAINS SALONS

  • Notre partenaire ERIC TERNISIEN expose une VMI en démonstration dans la galerie du Leclerc Atout Sud à Rezé du 28/01/2013 au 01/02/2013.

N’hésitez pas à aller à la rencontre de MR TERNISIEN cette semaine, il vous informera sur le fonctionnement de la ventilation mécanique par insufflation et sur ses bienfaits.

 

 

 

  • Salon Habitat de Chinon, les 26 et 27 janvier 2013.

LES PROCHAINS SALONS dans Actualités VENTILAIRSEC salon-chinon Le Salon de l’habitat de Chinon se tiendra  à l’espace Rabelais. Il est une vitrine du savoir-faire desvmi-cmjn-300x158 chinon dans salons  entreprises présentes en matière de confort et de l’amélioration de l’habitat.

 Une cinquantaine d’exposants sur 2.000 m² d’exposition seront présents. Et, tous se sont mobilisés pour  présenter au public les dernières technologies et nouveautés en matière d’habitat.

  Notre partenaire POLYBAT présentera notre ventilation mécanique par    insufflation  VMI®.

 

 

  • Salon  Construire et Vivre sa Maison de Tours,  les 8-9-10 février 2013

20130114151008-102x150 habitat Le salon vivre sa maison est un salon dédié à la décoration et à l’équipement de la maison. Pour l’occasion, de  nombreux exposants seront présents pour vous accueillir durant ces journées.

 Vous découvrirez des espaces dédiés à l’amélioration de l’habitat, la décoration, les loisirs créatifs et pourrez  participer à des animations.

 Notre partenaire PARTENAIRE HABITAT CONFORT présentera sur son stand une VMI®  en fonctionnement et vous y trouverez également toutes les informations sur notre produit.

 

 

 

la VMI ® by VENTILAIRSEC: le traitement contre le radon

QU’EST-CE QUE LE RADON

la VMI ® by VENTILAIRSEC: le traitement contre le radon dans lutter contre le radon RadioactiveLe radon est un gaz naturel radioactif, présent partout à la surface de la planète. Il provient de la désintégration du radium, lui-même issu de l’uranium contenu dans la croûte terrestre. Sa concentration varie selon la nature géologique du sol. Il émane donc surtout des sous-sols granitiques et volcaniques.

Sa diffusion vers la surface est favorisée par la présence de failles. A l’air libre, sa concentration est faible. A l’intérieur des bâtiments, le radon peut s’accumuler et atteindre des concentrations élevées en l’absence de bonnes conditions de ventilation. Sa concentration dépend donc des facteurs géologiques, mais aussi de la conception des bâtiments et des modes de vie.

La concentration du radon se mesure en becquerel par m3.

Le seuil de référence en France est de 400Bq/m3 alors que l’Organisation Mondiale de la Santé recommande un seuil à 100Bq/m3

 


L’EFFET SUR LA SANTE

Le radon est reconnu comme cancérogène pulmonaire depuis 1987 par le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer).

Le radon et ses descendants solides pénètrent dans les poumons avec l’air respiré. Les descendants solides émettent des rayonnements alpha , peu pénétrants, qui irradient les cellules les plus sensibles des bronches. C’est ce phénomène qui peut induire le développement d’un cancer.

 

Par ailleurs, si l’usage du tabac est responsable de la majorité des cancers du poumon, l’exposition simultanée au radon et au tabac augmente le risque.

Selon l’OMS, le radon est  le deuxième facteur de risque du cancer pulmonaire et il est à l’origine de 6 à 15 % de l’ensemble des cas soit environ 1 200 à 3 000 décès par an.

La Commission Internationale de Protection Radiologique estime qu’un cas supplémentaire de cancer du poumon sur 5 000 personnes peut survenir lorsque ces personnes passent au moins 80% de leur temps dans un habitat où le taux de radiation moyen est de 200Bq/m3.

 

Pourtant, le public n’est guère sensibilisé à la menace que représente le radon pour la santé humaine et que des mesures relativement simples peuvent limiter.


L’ACTION DES POUVOIRS PUBLICS

Une campagne nationale de mesures a été menée par les pouvoirs publics français pour dresser une liste de zones (départements) prioritaires face au danger du radon dans l’habitat.



zone-prioritaire-radon-300x253 insufflation dans Lutter contre les pollutions

liste de départements prioritaires face au risque radon


Suite a cette campagne des actions ont été menée et d’autres sont en cours.

Pour les logements existant situés en zones prioritaires:

L’article L. 1333-10 du code de la santé publique prévoit :


- une obligation de surveillance pour les propriétaires de certaines catégories d’immeubles bâtis,

- ainsi qu’une obligation de travaux en cas de dépassement d’un seuil préalablement fixé.
Les textes d’application sont aujourd’hui en cours de préparation. Ils préciseront notamment les catégories d’immeubles concernées ainsi que les seuils de déclenchement de travaux.

Pour les logements neufs:

Il n’y a pas, à l’heure actuelle, d’obligation réglementaire pour les constructions neuves.

Pour les établissements recevant du public:

Depuis 2002, la réglementation prévoit, dans les zones géographiques considérées comme prioritaires, une obligation de surveillance de l’exposition au radon dans certains lieux ouverts au public.

Sont visées plus particulièrement les catégories de bâtiments parmi lesquels le temps de séjour peut être important :

- les établissements d’enseignement ;
- les établissements sanitaires et sociaux disposant d’une capacité d’hébergement (notamment les crèches et hôpitaux) ;
- les établissements pénitentiaires ;
- les établissements thermaux.

Si l’exposition au radon dans les départements dits « non prioritaires » est en moyenne plus faible, elle n’est néanmoins pas à négliger.

En effet, l’échelle du département est trop large pour décrire la diversité des situations, car la concentration du radon dans l’air peut être très différentes entre deux points de mesures situés quelques kilomètres de l’un de l’autre. Une redéfinition des zones est en cours et cette fois-ci à l’échelle du canton.

Ainsi, dans un département non classé à risque, il peut exister des zones plus petites où la concentration du radon est plus importante et permettrait de les classifier en zone à risque.

Tel est le cas pour la ville de Nantes qui depuis plusieurs années organise également des campagnes de prévention autour du radon. Ces campagnes ont mis en lumière que certains quartiers sont touchés par le radon.


LA SOLUTION VENTILAIRSEC POUR TRAITER LE RADON

Face au constat de la contamination de leur logement, les habitants ont rarement des solutions efficaces et simples à mettre en oeuvre pour lutter face au radon.

Les institutions préconisent  d’empêcher le radon de rentrer dans le logement en s’assurant de l’étanchéité entre le logement et le sous sol ainsi que d’évacuer le radon existant par une bonne aération.

La société VENTILAIRSEC, grâce à sa VMI®,  propose une solution innovante pour le  traitement du radon:


remontee-radon-300x226 lutte

-      La VMI® permet d’évacuer les polluants -dont le radon- vers l’extérieur, ce qui est le rôle traditionnel d’un système de ventilation,

-      La VMI®, contrairement à une VMC classique, insuffle l’air au lieu de l’extraire ce qui met les pièces de vie en légère surpression,

-      Cette surpression crée une barrière efficace contre l’entrée du radon dans l’habitat,

-      En option, une ventilation spécifique des vides sanitaires ou des caves peut être ajoutée.


 
 
 
123



Régime gratuit amateur |
ONG FIEDIFOUE BE N'GOUAN |
A votre santé ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | YOGA à Domicile
| Faites rentrer la nature ch...
| mysticismeapplique