Archive pour le Tag 'pollens'

Opération promotionnelle « Les 30 ans de Ventilairsec » jusqu’à 225€ remboursés

odr-promo

La VMI, une ventilation qui vous veut du bien !

Ventilairsec fête ses 30 ans et a décidé de vous faire profiter de cette occasion. En effet, du 15 mai au 15 juillet 2016, nous vous remboursons jusqu’à 225€ sur l’installation d’une VMI® (Ventilation Mécanisée par Insufflation). Enfin un cadeau bon pour la santé !

La saison des pollens est lancée ! Bonne nouvelle pour les adeptes de l’été et des beaux jours, beaucoup moins pour les personnes sensibles telles que  les allergiques et les asthmatiques ainsi que pour les ménages ne disposant pas d’une bonne ventilation leur assurant un bon renouvellement d’air.

En effet, allergies, asthme, fatigue et éternuements seront de la partie. Protégez-vous des pollens ! Ouvrir ses fenêtre, aérer sa maison, certes de petits gestes mais pas sans conséquences. La pollution extérieure rentre dans votre habitation et s’accumule.

Il paraît difficile d’éviter cette pollution atmosphérique et ces pollens, mais c’est pourtant possible avec à une bonne ventilation. Vous pouvez empêcher la pollution d’entrer dans votre logement grâce aux VMI® Ventilairsec de la gamme Prestige 2+, reconnues pour leur filtration haute performance. « le barrages aux polluants particulaires extérieur pour une bonne qualité de l’air »

A défaut de pouvoir agir sur notre environnement extérieur, améliorons au moins la qualité de notre air intérieur, celui que nous respirons 80% du temps. Agissons pour notre bien-être, et celui de nos logements.

VENTILAIRSEC est reconnu comme le spécialiste et précurseur incontestable pour la lutte contre l’humidité et les polluants de l’air extérieur et intérieur. L’entreprise est fortement impliquée dans le débat public sur la qualité de l’air et dans les recherches de solutions énergétiques innovantes.

 

En savoir plus : Offre promotionnelle  « Pollens » de l’entreprise Ventilairsec

Plus d’un tiers des Français déclarent souffrir d’allergie

allergies

Plus d’un tiers des Français déclarent souffrir d’allergie avec une proportion plus élevée chez les plus jeunes et la pollution est désignée comme la cause principale des allergies, selon un sondage publié mardi.
37% des personnes interrogées disent avoir souffert « d’au moins une allergie » au cours des 12 derniers mois, selon ce sondage réalisé par OpinionWay en février 2015 auprès de 1.024 personnes représentatives de 18 ans et plus.

Les allergies les plus communément citées sont les rhumes des foins, les allergies aux pollens et aux graminées: un quart des personnes disent avoir éprouvé au moins une fois ces 12 derniers mois ce type d’allergies.
Arrivent ensuite les allergies aux acariens, à la poussière (14% déclarent en avoir souffert ces 12 derniers mois) devant celles aux animaux et à leurs poils (7%) et les allergies alimentaires (6%).
Les jeunes se déclarent le plus souvent sujets aux allergies: 46% des 25/34 ans et 42% des 18/24 ans déclarent au moins une allergie ces 12 derniers mois contre 29% pour les plus de 65 ans et 31% pour les 50-64 ans.
Les femmes déclarent plus souvent souffrir d’allergie par rapport aux hommes : 41% d’entre elles avouent au moins un épisode allergique ces 12 mois contre 33% chez les hommes.
La « pollution de l’air, notamment les particules fines » est la cause première la plus fréquemment citée par les sondés (37%) pour expliquer les allergies devant « l’augmentation des allergènes » (substances capables d’entraîner des réactions allergiques – citée par 21% des sondés) et « l’utilisation des produits chimiques dans l’agriculture » (12%).
Ce sondage a été réalisé pour le compte de la fondation du groupe pharmaceutique Stallergenes, spécialiste des traitements contre les allergies, à l’occasion d’une conférence organisée mardi à Paris sur allergies et changement climatique.
Selon cette enquête d’opinion, seulement 5% des personnes interrogées citent les dérèglements climatiques comme principale cause des allergies.
« Relativement peu de personnes font le lien entre changement climatique, pollution et augmentation des allergies » commente Christine Rolland, directrice de l’association Asthme et Allergies dans un communiqué diffusé par la Fondation Stallergenes.
« Si nous avons tendance à accuser la pollution de différents maux, nous ne savons pas toujours qu’elle est liée au changement climatique » souligne-t-elle.
L’augmentation des températures entraîne une production plus importante de pollens et des périodes de pollinisation prolongées, ce qui tend à exacerber les réactions allergiques, selon les spécialistes.

source : www.leparisien.fr

L’allergie un fléau récurrent en constante progression.

L’OMS révèle dans sa dernière étude que depuis 1968, le nombre de personnes touchées par une allergie est passé de 3,8% à 30 %. C’est la quatrième maladie présente dans le monde après le cancer, les pathologies cardio-vasculaires et le sida.

allergie

Comment se passe la propagation de l’allergie auprès de l’homme ?

On sait aujourd’hui que notre environnement joue un rôle important dans la propagation de l’allergie. Les éléments en cause sont :

- le réchauffement climatique augmente la pollinisation des espèces végétales.

- la pollution atmosphérique fragilise nos voies respiratoires et les rend donc plus sensibles aux attaques d’acariens et  des pollens.

On constate également une augmentation des populations allergiques liées à la surprotection de la médecine (vaccination…). On a observé que les enfants qui grandissaient et vivaient à la ferme  étaient beaucoup moins allergiques que les autres.

La pollution intérieure joue un rôle important dans la propagation des allergies, avec l’apparition des chocs pétroliers nos maisons sont de plus en plus et de mieux en mieux isolées. Par ailleurs, les polluants sont de plus en plus présents au sein de nos habitats. Nous y passons 80 % de notre temps, ce qui nous expose à des risques pour la santé bien supérieurs à ceux qu’ont connu les générations précédentes avec la ventilation naturelle de l’époque. Ce constat est valable dans les maisons individuelles mais aussi dans les établissements recevant du public comme les écoles et les crèches.

Quelles sont les allergies les plus importantes ?

Ce sont les allergies respiratoires du fait du pollen et de la pollution qui sont le plus présentes.

Les allergies alimentaires sont aussi en augmentation, mais surtout, on prévoit que 50 % de la population en 2050 sera touchée par les allergies.

Les environnements favorisant les allergies :

Cela commence dès la conception de l’enfant. En effet une mère enceinte qui fume augmente les risques d’allergies en inscrivant l’allergie dans le génome de l’enfant qui lui aussi transmettra par la suite ses allergies à ses descendants. (Ce phénomène se nomme l’épigénétique)

Malgré des expérimentations sur l’alimentation, le mode de vie des enfants, aucune amélioration n’est visible pour le moment. Néanmoins, en réduisant notre environnement pollué nous pourrions inverser la tendance efficacement.

Pour stopper la propagation des allergies auprès des générations futures, il faut d’ores et déjà commencer à mieux ventiler nos lieux de vie et bien plus encore pour les foyers dans l’attente d’une naissance.

Recrudescence des allergies!

Recrudescence des allergies! dans Actualités VENTILAIRSEC sans-titre

L’hiver a joué les prolongations mais le printemps est enfin là avec ses petits désagréments!!  En effet, les pollens sont de retour! Les plantes se réveillent en même temps et pollinisent en grande quantité, la concentration de pollens dans l’air est actuellement trois fois supérieure à la moyenne. Ce sont les cyprès et les aulnes qui produisent beaucoup de pollens dans le bassin méditerranéen et plutôt les peupliers, les frênes et les bouleaux dans les autres régions.

Plus d’une personne sur trois est concernée par des problèmes d’allergies en France  et cela ne cesse d’augmenter. Le pourcentage  a doublé en 15 ans et des allergologues estiment qu’une personne sur 2 sera allergique dans 10 ans. Les allergies sont la 4ème maladie chronique au niveau mondial. Démangeaisons au niveau du nez, éternuements, nez qui coule, fatigue, perte de l’odorat, asthme et conjonctivite sont les principaux symptômes.

Les modifications de l’environnement, de nos habitations (de moins en moins ventilées et de plus en plus chauffées), un confort de vie de plus en plus douillet, l’utilisation plus fréquente des voitures (la pollution), une alimentation différente, les progrès de l’hygiène, l’utilisation des antibiotiques sont les principales causes de la recrudescence des allergies aujourd’hui.

Les sujets les plus sensibles sont suivis par leur médecins mais des gestes simples peuvent empêcher que les allergies empirent :

- aérer les pièces tôt le matin ou tard le soir afin d’éviter les particules de pollens davantage en suspension dans la journée.

- se laver et se brosser les cheveux le soir afin d’éviter que les pollens ne se collent sur les oreillers.

- ne pas mettre le linge à sécher dehors.

- se protéger les yeux avec des lunettes de soleil.

 

 

 

 

 

France info « Les allergies attisées par la pollution »

à écouter impérativement …

 

les allergies sont augmentée par les polluants extérieurs et intérieurs

 

extrait de l’article FRANCE INFO du 16/04/13:

 

« Les spécialistes parlent d’une véritable explosion des allergies respiratoires : la proportion de Français concernés a doublé entre 1980 et 2000. Selon le rapport du CREDES (Consultances en santé publique) en 2009, 10% des Français souffrent aujourd’hui d’allergies respiratoires. Principalement l’asthme et la rhinite allergiques.

Le Pr Michel Aubier, chef du service de pneumologie de l’hôpital Bichat à Paris, publie L’homme malade de son environnement, aux éditions Plon. Un Français sur dix  a une allergie respiratoire, un enfant sur sept est asthmatique.

« Le réchauffement de la planète a un impact sur les allergies respiratoires. Avec un climat plus chaud, le printemps, en général, est plus précoce, et l’été se termine plus tard. Par conséquent la floraison débute plus tôt, et la saison des pollens commence plus tôt » explique le Pr Michel Aubier.

L’augmentation de la température rend les pollens plus agressifs. Les pollens sont modifiés par la température, mais surtout par la pollution concomitante à cette augmentation de chaleur.

Les pollens se fixent notamment sur les particules de diesel et l’ozone rend les pollens beaucoup plus agressifs.

La pollution intérieure

L’air que nous respirons dans nos appartements ou nos bureaux peut faire le lit des allergies respiratoires. Les habitants des pays industrialisés passent presque 90% de leur vie dans des lieux fermés : maison, bureau, moyens de transport… Il y a énormément de polluants domestiques qui ont été identifiés, des substances présentes dans le bâtiment, les meubles, les peintures. Des allergènes que l’on trouve aussi dans les émanations des appareils de chauffage, de cuisson… Tout ceci participe à l’explosion d’allergies respiratoires.

Diminuer les facteurs de risque

A l’extérieur il n’y a pas grand-chose à faire à part ne pas planter d’arbres très allergisants comme le bouleau ou le cyprès.  A l’intérieur, il faut aérer les locaux, ne pas trop les chauffer, veiller à ce qu’il n’y ait pas trop d’humidité.

La désensibilisation

La désensibilisation est efficace lorsque l’on ne présente pas trop d’allergies. Le plus souvent cela se fait par des gouttes à avaler ou par des comprimés. Les piqûres sont de plus en plus rares. »

pour écouter l’émission de radio cliquez sur le lien ci dessous:

http://www.franceinfo.fr/sciences-sante/info-sante/les-allergies-attisees-par-la-pollution-954339-2013-04-16

 




Régime gratuit amateur |
ONG FIEDIFOUE BE N'GOUAN |
A votre santé ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | YOGA à Domicile
| Faites rentrer la nature ch...
| mysticismeapplique