• Accueil
  • > Lutter contre les pollutions

Archive pour la Catégorie 'Lutter contre les pollutions'

Page 3 sur 3

La pollution intérieure engendre bien plus qu’un problème sanitaire en France.

Ces derniers temps, la France connaît des bouleversements économiques, politiques et écologiques. Les épisodes de pic de pollution observés au mois de mars dernier sont les préambules de bien d’autres épisodes similaires de pollution de l’air. La préoccupation sanitaire de notre qualité d’air impacte de plus en plus notre mode de vie et a des répercussions prépondérantes sur notre santé ainsi que sur notre porte-monnaie.

En France une étude de l’Agence Nationale de la sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement  et du travail (ANSES), de l’observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI) et du centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) estime pour la première fois l’impact socio-économique de la pollution de l’air dans nos maisons. Elle nous fait part d’un bilan de 20 000 décès par an et un coût économique de 20 milliards d’euros. 73 % de ce résultat est dû aux seules particules fines, 13 % pour le radon et 7% pour le tabagisme passif.

Néanmoins ce genre d’études reste unique et encore loin de la réalité puisque basée sur seulement quelques polluants (6 polluants étudier contre 20 existants)  ne reflétant malheureusement pas encore toute la triste réalité surement bien plus dommageable pour notre santé.

La France cherche actuellement à faire des économies et à assurer le niveau de vie de la population. Une prise de conscience générale sur la pollution intérieure est donc à soulever le plus vite possible pour assurer notre santé et notre portefeuille !

pollu

la VMI ® by VENTILAIRSEC: le traitement contre le radon

QU’EST-CE QUE LE RADON

la VMI ® by VENTILAIRSEC: le traitement contre le radon dans lutter contre le radon RadioactiveLe radon est un gaz naturel radioactif, présent partout à la surface de la planète. Il provient de la désintégration du radium, lui-même issu de l’uranium contenu dans la croûte terrestre. Sa concentration varie selon la nature géologique du sol. Il émane donc surtout des sous-sols granitiques et volcaniques.

Sa diffusion vers la surface est favorisée par la présence de failles. A l’air libre, sa concentration est faible. A l’intérieur des bâtiments, le radon peut s’accumuler et atteindre des concentrations élevées en l’absence de bonnes conditions de ventilation. Sa concentration dépend donc des facteurs géologiques, mais aussi de la conception des bâtiments et des modes de vie.

La concentration du radon se mesure en becquerel par m3.

Le seuil de référence en France est de 400Bq/m3 alors que l’Organisation Mondiale de la Santé recommande un seuil à 100Bq/m3

 


L’EFFET SUR LA SANTE

Le radon est reconnu comme cancérogène pulmonaire depuis 1987 par le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer).

Le radon et ses descendants solides pénètrent dans les poumons avec l’air respiré. Les descendants solides émettent des rayonnements alpha , peu pénétrants, qui irradient les cellules les plus sensibles des bronches. C’est ce phénomène qui peut induire le développement d’un cancer.

 

Par ailleurs, si l’usage du tabac est responsable de la majorité des cancers du poumon, l’exposition simultanée au radon et au tabac augmente le risque.

Selon l’OMS, le radon est  le deuxième facteur de risque du cancer pulmonaire et il est à l’origine de 6 à 15 % de l’ensemble des cas soit environ 1 200 à 3 000 décès par an.

La Commission Internationale de Protection Radiologique estime qu’un cas supplémentaire de cancer du poumon sur 5 000 personnes peut survenir lorsque ces personnes passent au moins 80% de leur temps dans un habitat où le taux de radiation moyen est de 200Bq/m3.

 

Pourtant, le public n’est guère sensibilisé à la menace que représente le radon pour la santé humaine et que des mesures relativement simples peuvent limiter.


L’ACTION DES POUVOIRS PUBLICS

Une campagne nationale de mesures a été menée par les pouvoirs publics français pour dresser une liste de zones (départements) prioritaires face au danger du radon dans l’habitat.



zone-prioritaire-radon-300x253 insufflation dans Lutter contre les pollutions

liste de départements prioritaires face au risque radon


Suite a cette campagne des actions ont été menée et d’autres sont en cours.

Pour les logements existant situés en zones prioritaires:

L’article L. 1333-10 du code de la santé publique prévoit :


- une obligation de surveillance pour les propriétaires de certaines catégories d’immeubles bâtis,

- ainsi qu’une obligation de travaux en cas de dépassement d’un seuil préalablement fixé.
Les textes d’application sont aujourd’hui en cours de préparation. Ils préciseront notamment les catégories d’immeubles concernées ainsi que les seuils de déclenchement de travaux.

Pour les logements neufs:

Il n’y a pas, à l’heure actuelle, d’obligation réglementaire pour les constructions neuves.

Pour les établissements recevant du public:

Depuis 2002, la réglementation prévoit, dans les zones géographiques considérées comme prioritaires, une obligation de surveillance de l’exposition au radon dans certains lieux ouverts au public.

Sont visées plus particulièrement les catégories de bâtiments parmi lesquels le temps de séjour peut être important :

- les établissements d’enseignement ;
- les établissements sanitaires et sociaux disposant d’une capacité d’hébergement (notamment les crèches et hôpitaux) ;
- les établissements pénitentiaires ;
- les établissements thermaux.

Si l’exposition au radon dans les départements dits « non prioritaires » est en moyenne plus faible, elle n’est néanmoins pas à négliger.

En effet, l’échelle du département est trop large pour décrire la diversité des situations, car la concentration du radon dans l’air peut être très différentes entre deux points de mesures situés quelques kilomètres de l’un de l’autre. Une redéfinition des zones est en cours et cette fois-ci à l’échelle du canton.

Ainsi, dans un département non classé à risque, il peut exister des zones plus petites où la concentration du radon est plus importante et permettrait de les classifier en zone à risque.

Tel est le cas pour la ville de Nantes qui depuis plusieurs années organise également des campagnes de prévention autour du radon. Ces campagnes ont mis en lumière que certains quartiers sont touchés par le radon.


LA SOLUTION VENTILAIRSEC POUR TRAITER LE RADON

Face au constat de la contamination de leur logement, les habitants ont rarement des solutions efficaces et simples à mettre en oeuvre pour lutter face au radon.

Les institutions préconisent  d’empêcher le radon de rentrer dans le logement en s’assurant de l’étanchéité entre le logement et le sous sol ainsi que d’évacuer le radon existant par une bonne aération.

La société VENTILAIRSEC, grâce à sa VMI®,  propose une solution innovante pour le  traitement du radon:


remontee-radon-300x226 lutte

-      La VMI® permet d’évacuer les polluants -dont le radon- vers l’extérieur, ce qui est le rôle traditionnel d’un système de ventilation,

-      La VMI®, contrairement à une VMC classique, insuffle l’air au lieu de l’extraire ce qui met les pièces de vie en légère surpression,

-      Cette surpression crée une barrière efficace contre l’entrée du radon dans l’habitat,

-      En option, une ventilation spécifique des vides sanitaires ou des caves peut être ajoutée.


 
 
 
123



Régime gratuit amateur |
ONG FIEDIFOUE BE N'GOUAN |
A votre santé ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | YOGA à Domicile
| Faites rentrer la nature ch...
| mysticismeapplique