Radon un risque réel pour des millions de foyers Français

Radon-Overview 

Le radon est un gaz méconnu, radioactif, incolore et inodore d’origine naturel. Son rayonnement est 4 fois plus important en France qu’au Royaume-Uni !

L’inhalation du radon est passablement toxiques, comparable au tabac avec le cancer du poumon. En effet ce gaz radioactif issu de la désintégration de l’uranium naturel est nocif pour la santé. Pour le moment, seule une étude a été réalisée par l’institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (Cartographie IRSN). Cette étude nous interpelle sur ce sujet encore peu connu du grand public.

Des institutions telles que l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI) et l’institut de veille sanitaire (INVS) se mobilisent sur le sujet du radon. Ils vont publier une étude menée entre octobre 2003 et novembre 2005 sur l’analyse d’échantillons d’air prélevés dans 567 logements représentatifs des foyers français. La concentration en radon ainsi que 30 polluants chimiques, physiques et microbiologiques sont apparus sur ces analyses.

Les résultats :

La concentration moyenne de radon au sein de ces foyers est de 65 becquerels par mètre cube d’air dans le salon et de 59 (Bq/m3) dans la chambre. Soit des taux encore loin des maxima recueilli par l’IRSN dans leurs propres résultats (1.215 Bq/m3 et 2.161 Bq/m3).

La commission internationale de protection radiologique (CIPR) préconise une concentration en radon inférieur à 300 Bq/m3 au sein de l’habitation.

En étant plus pessimiste des centaines de milliers de foyers présentent actuellement des concentrations de radons supérieurs à 400 Bq/m3, un seuil dangereux pour la santé. L’OMS estime même que la limite de concentration du radon ne devrait pas être de plus de 100 Bq/m3, soit plus de 3 millions de logements  concerné par cette problématique du radon.

En France, il n’existe étonnamment pas de seuil réglementaire. Néanmoins, les instances de la santé publique françaises ont recommandé en 2010 d’effectuer des actions pour réduire les taux de radon présents au sein des logements et ERP (300 Bq/m3). L’objectif sur le long terme étant de descendre en dessous des 100 Bq/m3.

Comment réagir ?

Des solutions existent, les foyers touchés par ces problèmes de pollutions peuvent opter pour des travaux d’isolation ou de ventilation.

0 Réponses à “Radon un risque réel pour des millions de foyers Français”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Régime gratuit amateur |
ONG FIEDIFOUE BE N'GOUAN |
A votre santé ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | YOGA à Domicile
| Faites rentrer la nature ch...
| mysticismeapplique